Irasshaimase, Bienvenue, Huan ying dans mon monde.

dimanche 14 décembre 2014

Le saviez vous les ours aiment la marmelade !!

Et oui en grande enfant que je suis restée, ce mardi c'est Paddington que je suis allée voir avec mon namoureux.

Je dois dire que j'adore ce petit ours péruvien et son manteau bleu. J'ai lu les livres qui ne figurent pas encore dans ma bibliothèque mais ça ne serait tarder et j'ai regardé le dessin animé, alors je ne voulais pas le louper sur grand écran. C'est une joli adaptation du livre. 

Paddington est un jeune ours, qui quitte le Pérou sauvage pour Londres, à la recherche de l'explorateur qui bien des années avant sa naissance avait rencontré son oncle Pastuzo et sa tante Lucy. C'est donc avec de la marmelade, un chapeau et ses bonnes manières, que notre jeune ours débarque dans la cosmopolite capitale du Royaume Uni. Mais rien ne sera comme il l'imaginait, les gens on perdu le sens de l'accueil qui fut un jour le leur, tout le monde sauf les Brown. Une famille un peu loufoque. Le père gestionnaire de capital risque, la mère illustratrice, le fils futur astronaute, la fille douée pour les langue mais en pleine adolescence et une lointaine parente Miss Bird, veuve d'un marin au long court. Cette charmante et néanmoins décalée famille va accueillir notre ourson un peu perdu. Et Paddington va ramener le soupçon d'aventure qui avait délaissé la vie de cette tribu, créant entre eux et lui un lien plus fort que tout. 

Paddington est certes une jolie comédie, pour grand et petit, à voir en V.O pour les grands c'est encore plus sympa, mais je trouve que c'est aussi une belle leçon de tolérance et d'amour.

Saluons la méchante du film la blonde Nicole Kidmann, qui une fois de plus incarne parfaitement froideur et vilénie. 
J'adore aussi le personnage de miss Bird, elle est un peu la marraine fée de cette famille. 


Bonne séance à tous !

Haruko  

lundi 1 décembre 2014

Chez moi c'est pas wan wan mais c'est tout comme ...

Je vous présente le chien de mes parents qui est aussi fofolle que Wan wan ... Gommette.


Voila le prédateur des facteurs lol

Haruko

Rencontre avec un génie

Léonard et Salaï tome 1, Benjamin Lacombe et Paul Echegoyen.

Nous avons tous un jour croiser le chemin de ce génie qu'est Léonard de Vinci, consciemment ou pas. Prendre l'avion, croiser le sourire énigmatique de Mona Lisa ou passer devant cette fameuse agence d'intérim'.

Mais que savons de lui scientifique, visionnaire, apprécié de François 1er, artiste majeur de la Renaissance figurant au panthéon de l'Art avec Michel-Ange et tant d'autres. Cette B.D livre un génie en proie aux doutes, qui ne fini pas certains projets. Un génie en quête constante d'un mécène ...C'est une autre vision de l'homme centré sur sa relation avec Salaï, son modèle. 














De belles images une fois encore, j'ai hâte de découvrir le tome 2. 

Bonne lecture à tous !!

Haruko

mardi 25 novembre 2014

Architecture aérienne: La fondation Louis Vuitton; Architecte: Frank Gehry




Verre, bois ... légèreté comme des voiles de vieux gréements 

Haruko

Pandemonium de Sho Shibamoto

Chez Ki-oon découvrez Pandemonium, en couleur et dans le sens de lecture franco-belge, donc pas d'excuses pour ne pas lire ce manga au accent "Burtonnien". Pour ma part j'ai bien aimer.

Le pitch: 

"Ceux qui hantent le ciel"... La simple évocation de ces êtres supérieurs qui déchaînent sur terre des catastrophes naturelles aussi imprévisibles que meurtrières suffit à faire frémir les plus braves. La rumeur veut qu'ils aient élu domicile au nord d'une ville côtière, sur des terres inexplorées et entourées de falaises vertigineuses que nul n'ose approcher ...

Mais pourtant quelqu'un se dirige vers ce lieu oublié de tous, avec sur le dos une étrange boite, à laquelle il tient plus que tout, mais que renferme t elle ? Qu'elle est donc ce secret qui  motiva le long voyage de zipher ? 
A bout de force, il s'écroule et est recueilli par Domika, et emmené dans le village d'étranges magiciens. Lorsqu'il se réveil loin de trouver le miracle qui lui a fait faire tant de kilomètres c'est une nouvelle misère qui lui saute au visage et lui fait prendre conscience que sa situation n'est peut être pas si désespérée. 

Cette histoire en deux tomes ravira ceux qui aiment les univers interlopes, où magie, bizarre ... se mêlent. Vivement le tome 2 pour que je puisse découvrir la fin de cette aventure. 



Bonne lecture à vous !!

Haruko

Ponyo sur la falaise

J'ai regardé ce superbe film animé de Mr. Miyazaki, qui parle de l'océan. 

Ponyo est un petit poisson qui s'échappe pour vivre sa vie et son amitié avec Sôsuke. Une fois de plus la magie opère, comment ne pas aimer Ponyo. Elle est rigolote et magique, mignonne et attendrissante. Sôsuke, c'est un petit garçon qui aime la mer, qui aime Ponyo peu importe qu'elle soit un poisson ou une petite fille.

Ponyo c'est avant tout une mise en garde sur le devenir de nos océans et de nos mers. Il faut en prendre soin, pour que toujours nous puissions profiter des vagues et des ressources qu'elle abrite, mais comme tout il faut savoir être raisonnable. 

Si vous aimez la mer, les belles aventures et l'amitié alors Ponyo est pour vous si si peut importe votre âge.












Bien à vous !!

Haruko

Cher Petit papa Noël 40.12 avenue des flocons [2]

Comme les autres années j'ai été une grande fille plus ou moins gentille (ne nous voilons pas la face je ne suis pas toujours de bonne humeur et oui les embouteillages pour aller au boulot n'ont pas aidé mais bref passons ...)

Je souhaiterai compléter mon équipement de photographe en vu de mon Grand Tour au Cambodge avec mon Namoureux, avec un objectif canon EF 50 mm f/1.8 mais bon si tu peux ne peux pas c'est pas grave j'attendrai plus tard.

Sinon bien sur j'ai encore craqué pour des livres MAGNIFIQUES :

Chez Nobi Nobi mes chouchou:


  • Lika aux cheveux longs
  • Nobara et la malle du sorcier
  • Le voyage de Pipo
  • Urashima taro au royaume des saisons perdues
  • Kaguya princesse au clair de lune

De Benjamin Lacombe:


  • Marie-Antoinette, carnet secret d'une reine
  • Les contes macabres
  • Il était une fois
  • Les amants papillons
  • L'esprit du temps (2 tomes) 


P.S: Cher Papa Noël j'aimerai aussi ajouter la ballade de Jiro Taniguchi dans le musée du Louvre c'est chez futuropolis je crois.

MERCI !!!

Bises Haruko

 







samedi 15 novembre 2014

Dernières soirées ciné

The november man :

Un film qui ressemble un peu a du "Jason Bourne" sans en être. On retrouve un Pierce Brosnan, en vieux loup de la cia, qui chapeaute un autre loup, plus jeune plus arrogant ... Peter Devereaux est un ancien assassin à la solde de la C.I.A. Son nom de code: November man ; Pourquoi parce que derrière lui rien ne revis, exécution des contrats à la perfection. Mais tout le monde sait que le pire ennemi est celui qui vous connait, c'est l'amer constat que va faire Peter sorti de sa retraite par un ancien collègue. La C.I.A lance aux trousses de Devereaux celui qui fut un jour son élève, David Mason. S'engage un duel entre le maître et l'élève sur fond de conflits inter-ethniques.

Avis: Moi j'ai bien aimé, un scénario qui se tient, et Pierce Brosnan. J'aime les films d'espionnage, d'action alors pour ma part c'est banco. Ce film est moins cérébral que le dernier John Le Carré "Un homme très recherché".

Boxtrolls :

Film d'animation, tout droit sorti du même studio que Coraline et L'étrange pouvoir de Norman.
L'action se déroule à Cheesebridge, ville huppée de l'époque victorienne, dont l'activité principale est faste, distinction et surtout la crème des fromages puants. Mais sous cette ville un peu futile, se cache les boxtrolls. La légende urbaine dit d'eux qu'ils sont moches et qu'ils rampent dans les égouts pour dérober ce que les habitants ont de plus précieux les enfants et le fromage. Mais en réalité ce sont de malins petits inventeurs qui récupères un tas de bricoles, ils ont comme les tortues une carapace, des vieux cartons recyclés. Ils sont excentriques, attachants et drôles. Un soir, ils vont recueillir un bébé, qu'ils vont baptiser oeuf. Mais ces charmantes petites bestioles sont la cible du dératiseur Archibald Trappenard, un être infâme qui convoite le chapeau blanc de la confrérie du fromage, de lord Belle-raclette. 
Tout ce petit monde souterrain, ne devrait son salut qu'à deux enfants Oeuf et Winnie, qui vont réconcilier tout le monde avec les boxtrolls. 

Avis: J'ai adoré, le monde des boxtrolls est magique et plein d'humour, la bande son était aussi très sympa, c'est rythmé et y a de l'action.

John Wick :

John Wick a deux amours son épouse et sa voiture, une mustang de 69. Son épouse décède et John plonge peu à peu dans le désespoir. Mais un soir, un colis est livré chez lui et ce colis va changer son quotidien. Daisy, jolie petite beagle, va accompagner John dans son quotidien et dans son envie de remonter la pente. Un jour lors d'un plein à une station service, une bande de jeunes loubards, cherchent à acquérir sa voiture. Face au refus de John, ils reviennent le soir, le battent à mort et tuent Daisy, réveillant en John sa vrai nature ... celle de tueur à gage implacable et tenace.

Avis: Keanu Reeves est une fois de plus au sommet de son art, rien ne transparait sur son visage. Il est froid, méthodique bref Keanu Reeves. C'est un bon film d'assassin, où tout est codification, règles, paiement en florins d'or ... Si vous aimez l'action, les fusillades ... ce film est fait pour vous. J'ai pleuré une seule fois ... à cause du chien.


Bonne toile à tous !!

Haruko

jeudi 6 novembre 2014

Petit Chien adorable en vue chez Pika

Le monde de Wan Wan de Chuan Yin.

Comment s'organiser quand une boule de poil duveteuse pointe le bout de sa truffe dans votre vie ? C'est la question que se pose Didi et Lili. Wan wan est un petit chiot trop mignon adopté pour toute la vie par ce couple. Ils vont devoir apprendre tout les trois à vivre ensemble, fixer des limites, découvrir de nouveaux horizons ... 

C'est un album tout en couleur, doux et mignon qui donnera des idées à vos enfants à coup sûr, ils vous sauteront dessus pour vous demander un chien.
Wan wan est drôle, peureux, inquiet, curieux et ils adorent ses maîtres. Didi et Lili sont eux aussi "gaga" de leur chiot. 

Je peux les comprendre après plusieurs années, mes parents ont adopté une gentille cocker. Elle est folle, affectueuse, douce ... Et comme Didi et Lili, on fixe des limites, on rit de ses bêtises, on la gronde ... 

Dans cet album vous trouverez des petits conseils et vous adorerez cette boule de poil. 



Bonne lecture !!
Haruko
 

mardi 4 novembre 2014

Gone Girl

C'était le film le plus dingue que j'ai vu cette année. J'ai lu plusieurs articles concernant le film, le décrivant comme un condensé d'antiféminisme. Mais et oh c'est un film on se clame les chiennes de garde.

Amy et Nick Dunne, un coup de foudre, un mariage et un enlèvement.

Amy est une jeune femme issue d'un milieu aisé, dont les parents ont fantasmé la vie par le biais d'un livre pour enfants, the Amazing Amy. Objet de toutes attentions, elle se doit d'être toujours souriante, belle ... mais on ne peut pas toujours être parfaite et la perfection empoissonne. 
Alors quand les imperfections de la vie sont trop forte Amy va aller au delà des limites et atteindre le point de non retour. 

Dans une mise en scène machiavélique, elle va se libérer de son carcan, peut importe les dommages collatéraux. Elle prête à tout pour les faire payer tous sans exceptions.

Je ne peux pas en dire plus sous peine de révéler l'intrigue. Une fois de plus David Fincher a prouvé qu'il maitrise le thriller comme chef.



Bonne toile !!

Haruko

Le juge

Magistral.

Je suis ressortie un peu bouleversée. Je crois que j'étais un peu sonnée même.

C'est une histoire de père et de fils qui se déchirent, c'est une histoire d'égo, de cicatrices mal soignées. 
Le casting de ce film est à la hauteur des rôles. Robert Downey Jr est grandiose dans son rôle de fils prodigue. Il y a dans son personne hautain et froid quelque chose de cassé. Robert Duvall monstre du cinéma, campe ici un patriarche fier et ancré dans sa communauté, autoritaire et sans concessions. 

Hank Palmer revient dans sa bourgade natale, suite au décès de sa mère. Il renoue ainsi contact avec ses frères qu'il a délaissé et ce père, dur comme le roc, qui siège depuis des années comme juge. Hank n'a pas l'intention de s'éterniser dans ce trou, une fois les funérailles terminées il retourne chez lui auprès de sa fille et d'une épouse qui le quitte. Mais les voies du seigneur sont impénétrables et Hank va devoir revoir ses plans. 

Peu importe combien de distance vous mettez entre vous et votre famille, votre éducation, vos souvenirs laissent une empreinte indélébile dans votre inconscient, votre affect. On peut être un salaud dans un tribunal et un petit garçon dans le salon familial, il y a dans ces personnages solides des failles qui les rendent humains. 

Les esprits "candides", Dale et la fille d'Hank, sont les clés pour ouvrir les coffres forts émotionnels.


 
Bonne séance à tous !!

Haruko

lundi 20 octobre 2014

Il est loin Harry Potter

Je suis allée voir Horns d'Alexandre Aja avec dans le role principal, Daniel Radcliffe, que tout le monde connait plus pour son rôle d'Harry Potter. Et il a bien grandi, on retrouve ici un héros en proie à la vengeance et au désespoir. 

Horns se sont tout simplement les cornes de l'enfer qui pousse pour que notre héros soit mis en face de la vérité humaine et qu'éclate la vérité sur le meurtre de son âme soeur. L'âme humaine est noire bien que l'enveloppe soit belle et sympathique. 

La scène dans le bar est juste énorme la musique, la bagarre entre les journalistes, l'incendie, une vraie merveille de toute la noirceur que l'Homme peut cacher. 
Pour du cinéma d'Horreur on repassera. Si vous avez la phobie des serpents à la rigueur, j'avoue avoir fermé les yeux et m'être bouché les oreilles, je ne supporte pas la vue et le bruit qu'ils font. Mais à par ça le labyrinthe de Pan est beaucoup plus horrible.

On est plutôt dans une sorte de thriller fantastique, où celui qui cherche la vérité, cherche aussi l'absolution et se présente sous une forme démoniaque. Comme il  est très justement dit dans le film Satan fut d'abord un ange, qui fut déchu et envoyé sur terre, où il est une sorte de boite de Pandore, vice, convoitise, jalousie, orgueil ... tout ces péchés se dévoilent en sa présence. Ignatius va tour à tour être l'ange déchu et le rédempteur. 

J'ai bien aimé.




Bonne toile à tous !!

Haruko

vendredi 26 septembre 2014

Pride

C'est un film que je recommande. Une fois de plus le cinéma british fait mouche. On rit, on pleure, on a envie de se battre pour nos convictions.

Dans les années 80 Tatcher gouverne d'une main de fer la Grande Bretagne, et les mineurs du Pays de Galles connaitront leur plus longue période de grève. Face à la situation un groupe de soutien se monte à Londres, le LGSM, Lesbian & Gay support the minners. Leur leader va mener la lutte parce qu'il estime que la situation n'est pas juste et qu'entre opprimés il faut se serrer les coudes. Il n'attend rien en retour, il veut juste être celui qui brisera les frontières.

Faisant face aux préjugés, aux barrières morales, c'est avec convictions et force, qu'ils vont redonner espoir, dépoussiérant et réveillant cette communauté minière. Ils auront l'effet d'une tornade qui va changer à jamais la face du destin.Dans ce microcosme, il y a une grand-mère débridée, une femme politique en devenir, un homo refoulé ... Il a surtout une réelle amitié qui est profondément humaniste.

En des temps obscurantistes où il est de bon ton d'être un petit hétéro catho avec marmaille et épouse, ce film est un cri. Un cri contre toutes les discriminations, un cri d'espoir, un cri de joie au cœur d'une foule ... être homosexuel n'est en rien une tare, une maladie c'est juste vivre, aimer, croire en ce qui est juste, c'est être FIER de qui on est au même titre que les mineurs sont fiers d'être ce qu'ils sont. 



Pas de clichés outranciers,  juste un  bel exemple d'engagement et de courage.

Encore une fois la bande son était génial, que de bons vieux morceaux de disco ... j'ai de nouveau dansé. 


Bien à vous !!

Haruko

mercredi 24 septembre 2014

Stratigraphie de vie

La maison en petits cubes. 

Illustré par Kunio Katô et écrit par Kenya Hirata. 


Coup de cœur
 
Salué par la critique, élu meilleur album 2013 (prix sorcières), oscarisé en tant que meilleur court-métrage d'animation. 

La maison en petits cubes, est un album qui a la douceur du souvenir et le piquant de la vie. C'est l'histoire d'un vieux monsieur qui doit sans cesse construire une nouvelle maison pour s'élever au dessus du niveau de la mer, mais un jour il perd ses outils et c'est un peu à contre cœur qu'il enfile sa combinaison et plonge. Il va remonter le court de ses souvenirs en revisitant toutes ses maisons, comme une sorte d'archéologue de sa propre vie. 

L'album est doux tant par les traits que les couleurs. Il est positif et incite à ne pas baisser les bras, parce que la vie est riche de souvenirs, d'événements et que ça rien ne peut nous l'enlever. Les souvenirs, les gens continueront à vivre peu importe la taille, la hauteur ou même la couleur de la maison qui les abritent. 

Cet album est un coup de cœur et il vient de chez Nobi Nobi. 



Bien à vous !!

Haruko

Manga moi manga

midnight secretary chez Soleil


Il me tentait bien et puis on me l'a prêté. C'est une histoire de vampire moderne. Une secrétaire efficace, un patron ombrageux et un secret inavouable. On est dans une histoire de vampire à la mode japonnaise, pas de morsures au clair de lune qui vous transforme mais bien un héritage génétique d'une mère ayant quitté son clan par amour pour son "repas" avec qui elle fonde une famille. Un fils vampire, un  fils humain l'un préservant le secret de l'autre. 
C'est un shojo sympa qui se lit vite, il est court 7 tomes, une vraie histoire de fille mais moi j'aime bien !! De temps en temps ça ne fait pas de mal !

Encore merci Virginie pour le prêt.

Bien à vous !!

Haruko

lundi 22 septembre 2014

Pré histoire pour faire son petit bonum de chemin

Chez Milan jeunesse, la collection petit bonum présente des histoires sont paroles. Et c'est avec un immense plaisir que j'ai découvert Ticayou. Illustré par Eric Le Brun. 
Je vous ai déja parlé de ce dessinateur de B.D mais dans un article concernant des B.D adulte, où il met en scène la préhistoire de manière magique et magnifique. 

Ici on est sur quelque chose destiné à un public très jeune. Ces deux ouvrages sont de superbes outils de mise en présence de la haute histoire de l'homme, comment chasse t il ? comment a t il eue l'idée de ses premiers dessins ? 







Bonne lecture à tous !!

Haruko



jeudi 18 septembre 2014

Archéologue un jour archéologue toujours

La braderie de Lille fut une super opportunité, j'ai fais l'acquisition d'Archaeologia, un jeu de tuiles super sympa pour les fan d'archéologie et de paléontologie et oui y a les deux.

Le principe se mettre dans la peau d'un archéologue des années 30, et être sacré le "plus grand archéologue de son temps". Pour cela vous devrez faire face aux aléas des chantiers, du rôle que vous tenez dans la campagne de fouille (savant fou, collectionneur ...), aller vendre, acheter ou échanger sur le marché noir...

Pourquoi je l'ai acheter ? 
parce qu'il est beau et que c'est ce qui a attiré mon œil  
parce que je suis aussi une fan absolue d'archéologie et que rares sont les jeux qui mettent cet univers au centre de leur game play. Ici c'est particulièrement bien réussi et en plus c'est instructif. 
Parce qu'il est 100% français aussi (oui je sais ça fait un peu chauvin mais bon pour une fois c'est pas grave.) 

Quelques règles devraient quand même être plus clairement établies mais dans l'ensemble j'ai adoré. C'est un jeu assez rapide. 

A quand une extension ??? Avec d'autres trésors d'autres époques ou même d'autres pays.

Petite vidéo d'explication des règles.
Archaelogia le comment est qu'on joue ?

Bonne partie !!

Haruko

lundi 18 août 2014

L'histoire se dépoussière ...

Néanderthal au musée d'Histoire naturelle de Lille, jusqu'au 4 janvier 2015.

Petite exposition bien conçue qui vous remettra les idées dans le bon sens. Non Néanderthal n'est en rien un sous homme et non il n'a pas totalement disparu. Vous portez tous en vous une infime partie de ce cousin germain. Certes Sapiens domine mais Néanderthal ne fut pas en reste. 

 http://mhn.lille.fr/cms/home/activites/neandertal



 

Les vikings dans l'empire franc aux Beaux-Arts de Valenciennes jusqu'au 7 septembre 2014.

Exposition très intéressante mais qui nécessite un guide si la période vous échappe un peu. Quelques vestiges archéologiques sont présentés ainsi que des manuscrits médiévaux. On ressort un peu moins bête et débarrassé de quelques préjugés.

Je vous invite à pousser les portes de ces expositions si le cœur vous en dit.

Bien à vous !!

Haruko

Vu dernièrement au cinéma

Duo d’escrocs

Bon on va être franche tout de suite ce film c'est pour son duo de choc que je suis allée le voir. Et une fois de plus l'humour anglais a eue raison de mes zygomatiques. J'ai ris du début à la fin. Comment ne pas adorer ces personnages ? Pierce, requin de la finance, qui part à la retraite et se voit déplumé par un jeune loup français. Avec l'aide de son ex wife Emma Thomson, ils vont chercher, tel Robin des bois, les deniers volés aux employés et leur fond de retraite. De quiproquo en scène d'anthologie, on suit une couple qui va se reconstruire et retrouver la flamme des débuts.
Croustillant, hilarant c'était une vraie cure de bonne humeur !!


Jimmy's Hall de Ken Loach

Pourquoi condamner les gens pour leur envie de culture, de découverte ? C'est la question que l'on se pose en regardant Jimmy's Hall. Dans une Irlande conservatrice, un homme est de retour sur ses terres, Jimmy Gralton, de retour de son exil, pour aider sa mère. Il ne veux faire aucunes vagues, juste se fondre dans la vie de fermier, mais la jeune génération est bouillonnante.  Ils vont lui rendre cette fougue qui le condamna à l'exil, il leur offrira un espoir, une raison de se battre.

1932 - Après un exil de 10 ans aux États-Unis, Jimmy Gralton rentre au pays pour aider sa mère à s'occuper de la ferme familiale.
L'Irlande qu'il retrouve, une dizaine d'années après la guerre civile, s'est dotée d'un nouveau gouvernement. Tous les espoirs sont permis…
Suite aux sollicitations des jeunes du Comté de Leitrim, Jimmy, malgré sa réticence à provoquer ses vieux ennemis comme l'Eglise ou les propriétaires terriens, décide de rouvrir le "Hall", un foyer ouvert à tous où l'on se retrouve pour danser, étudier, ou discuter. À nouveau, le succès est immédiat. Mais l'influence grandissante de Jimmy et ses idées progressistes ne sont toujours pas du goût de tout le monde au village. Les tensions refont surface.


Maestro

C'est l'éloge du naturel et du retour aux sources. On aime le labrador, les décors, les deux potos et leur ping pong scotché ... Un peu de calme et d'onirisme sont aussi nécessaire dans nos  vies agitées. Le film est lent mais c'est ce qui fait son charme. On ne voit pas le temps passer et lorsqu'on ressort, on est en paix.



expo'z et moi

Marvel aux Arts Ludiques (jusqu'au 31 aout)

Trop chouette. Bon timing, deux heures à profiter des décors et des dessins préparatoires, des encrages signés Stan Lee et toute la fine équipe Marvel. J'ai revu de vieilles connaissances que je ne savais pas issue de l'univers Marvel , je pensais que The Punisher c'était D.C ... :( Shame on me lol

L'expo propose de découvrir le monde Marvel par des focus sur les différents personnages, c'est comme ça que j'ai vu le bouclier de Captain america et surtout le casque d'iron Man porté sur le tournage par Robert Downey Jr iiiiiiiiiiiiiih (oui je sasi je suis qu'une groupie de 12 ans et alors) 
J'ai enfin compris qui était les gardiens de la Galaxie ... 

C'est le genre d'expo que j'adore parce que je peux voir les coulisses des film, les ébauches, les dessins et j'aime quand les dessinateurs parlent de leur travail.  Ils sont les hommes de l'ombre mais forgent des héros intergénérationnels, nous, nos parents et nos enfants ont été, sont et seront bercés par les histoires de Spiderman, Iron man, Hulk ...

Tant que l'adolescence sera un cap compliqué à passer, tant que l'atome nous guettera dans l'ombre et le silence, tant que nous auront du mal à nous affirmer et à avoir confiance en ce que nous sommes des héros seront là hantant nos bibliothèques, pour nous amener à aller au delà de notre carapace être des superman des temps modernes. 


Les dragons du Vietnam 

jusqu'au 15 septembre au musée Guimet

C'est une belle exposition qui présente l'image du dragon au Vietnam depuis les premières apparitions datées de l'âge du bronze jusqu'au 20è siècle. Des textes bien proportionnés, de jolies pièces et une furieuse envie de voyager. L'envol du dragon, permet de retracer les évolutions dans l'iconographie du dragon, figure fantastique qui sera très tôt associé à la royauté, à la personne royale et à son prestige. 
Formidable coopération du musée Guimet et du musée d'Histoire du Vietnam d'Hanoi. 



Bonnes expositions à tous !!

Haruko

dimanche 17 août 2014

Torfa et le roi dragon de Valentin Frété

Partenariat avec Edition du Panthéon

C'est une histoire super sympa d'un grand nordique qui va partir sauver un dragon et son royaume. Roman initiatique, voyage, amitié ... je pense que ça décris bien ce roman.
Tout commence quand Talaks le dragon (nom abrégé) perd son royaume et est chassé par l'usurpateur Sshirk, il va donc se chercher un héros. Ce dernier va traverser le royaume de Mirslark, armé de sa vieille épée et de son courage, Torfa va défier la "malédiction" familiale qui veut que tous les hommes partent au loin et ne reviennent pas.

J'ai adoré le passage chez les nains c'était drôle, on sent bien dans l'écriture que l'auteur est passionné d'heroic fantasy et de jeu de rôle. On pourrait presque reprendre les personnages pour un jeu de plateau. Y a un côté donjon de Naheulbeuk en plus sérieux.

Roman pour adolescents et adultes. 



Bien à vous !!

Haruko

jeudi 14 août 2014

New york melody

C'est le genre de film que j'aime bien regarder un soir d'été. Une histoire simple, un jeune couple découvre le show bis et certaines choses changent. 
Saluons la performance d'Adam Levine le chanteur de Maroon 5. La bande son est géniale, elle donne la pêche. 
J'ai adoré le concept d'enregistrement dans la rue, le personnage de Mark Ruffalo est top complètement pris par la musique. C'est une balade musicale dans New York. C'est léger, frais comme une glace à l'eau un jour de Juillet trop chaud. 



ça pétille, c'est sentimental, c'est chouette si vous le pouvez foncez il vous mettra une étincelle de joie dans votre quotidien. 

Bien à vous !!

Haruko

lundi 11 août 2014

Lucy de Luc Besson (ne pas lire si vous voulez aller voir le film)

Lucy ... comment dire ça n'est pas crédible. 
Il est vrai que ça serait génial de savoir ce qu'il arriverait lorsque 100% du cerveau est exploité. Mais là on est loin du film de S.F ou d'un truc décalé à la mode le 5ème élément. On a une série d'incohérences.

Le pitch est simple Taipei une jeune fille tombe sur le mauvais gars et fini comme mule pour transporter une nouvelle drogue de synthèse, qui développe de nouvelle parcelle du cerveau humain. Et la le wtf commence ( a partir de là spoiler)

Lucy est supposée rentrer chez elle pour passer la drogue mais pour une raison obscure elle finie dans une cave avec des trafiquants Chinois. Comment a-t-elle atterrie là ? Nul ne le sait.
 Le film fait une série de flash entre le monde animal et l'homme, retraçant l'évolution Darwienne. On retrouve donc Lucy (l'australopithèque ) qui boit dans les gorges du Verdon qui fini par rencontrer son homologue Lucy moderne. Pas crédible !

Je passe sur l'armada de gangsters coréens qui débarquent à la Sorbonne armés jusqu'aux dents devant les policiers qui investissent les lieux. D'où sort cette nouvelle drogue ? pourquoi un chef de gang parano fait il livrer le produit par un homme en qui il n'a pas confiance ? Pourquoi faut il absolument récupérer ces 4 sachets là plutôt que de refabriquer une nouvelle production ? 

Le professeur joué par Morgan Freeman énonce sa thèse en ces mots " les cellules ont deux choix en milieu hostile elles mutent pour être immortelles et en milieu favorables elles se divisent pour transmettre leur savoir" or Lucy est en milieu hostile et elle transmet puis disparait. Le fait d'être partout la rend immortelle ? Mais rapport a l'histoire humaine cette théorie n'a pas de sens puisque l'humanité tend a transmettre et a périr.


Luc Besson a un problème avec les abdomens dans le 5ème élément c'est la cantatrice ici c'est Lucy et le bleu est de nouveau là. La cascade avec les voitures de police rappelle Taxi. Les Dauphins = le Grand Bleu. 


Vous l'aurez compris je n'ai pas accroché, je suis restée de marbre. J'ai cherché des connexions entre certaines scènes pour comprendre le déroulement des évènements et bien je cherche encore.  

mercredi 6 août 2014

Atom[ka] mon thriller de l'été

Frank Thillier, hum que dire !!

Cher Monsieur j'ai beaucoup entendu parlé de vous. 
C'est un maître du thriller son écriture est addictive on en frissonne... me disait on.
Et bien oui oui Monsieur vous m'avez tenu en haleine durant 48h, j'ai eue des frissons, mais je dois dire que votre fin m'a laisse sur ma faim. 
L'enquête est si prenante haletante, que cette fin si normale et si conventionnelle m'a un peu déçue. 

L'atome et ses conséquences, nous sommes tous des enfants de l'atome, certains ont connus ses débuts avec les travaux des Curie, le projet Manhattan et les deux bombes sur le Japon, d'autres sont nés après Tchernobyl et ont vu Fukushima ... C'est un meurtrier bien silencieux que vous avez mit en scène. 
Il y a une aura de magie noire, de mystère autour de l’élément atomique qui s'insinue dans cette enquête. 
Je dois dire que j'ai pris le même plaisir que lorsque j'ai lu mon premier Grangé "le concile de pierre". 
On suit nos deux enquêteurs de Paris jusqu'au fin fond du désert américain, puis jusqu'aux confins froids et pourris de Tchernobyl. J'ai beaucoup aimé.



Bonne lecture à vous !!

Haruko

dimanche 27 juillet 2014

Alerte aux dragons !!

Dragon 2


Mais Waouh c'est un des dessins animés de l'année à ne pas louper. 

On quittait Harold, Beurk, Krokmou et les autres en harmonie avec les dragons. c'est dans cette même ambiance que nous retrouvons Beurk cinq ans plus tard. Harold et Krokmou explorent les environs, Astrid devient championne de course de dragon, Staïk protège villageois et dragons ... mais une ombre plane. Beurk ne peut pas lui échapper mais de cette dernière surgira un héros. 
On en sait un peu plus sur le passé de Staïk et surtout on rencontre enfin l'inconnue qui hante son cœur, la maman d'Harold, on apprend comment elle disparait de leurs vies...
Les personnages sont toujours aussi attachants, gueulefort, les jumeaux cinglés ... Même les personnages secondaires comme l'Ancêtre sont géniaux.

Les dessins sont magnifiques, la musique sert bien l'action, on attend donc avec impatience le troisième volet.
Quand je suis allée le voir la salle était remplie à 90% d'adultes, quelques enfants éparpillés. On a vraiment à faire a un beau dessin animé qui rassemble petits et grands, et bien entendu je suis sortie avec une furieuse envie de parcourir le ciel avec un furie nocturne. Le temps passe vite. C'est coloré, magique, épique et triste mais on rit, on aime, on en redemande !!!


 


Bonne séance !!

Haruko

GMD terminée (5 juillet )

La grande migration déménagère c'est super bien passée mes livres ont déja trouvé leur nouveau chez-eux. Des étagères toutes neuves qui n'attendaient qu'eux pour entamer leur vie d'étagère. 
Les aventures continuent encore et encore ... 

Bonne lecture à tous !!!

Haruko

jeudi 10 juillet 2014

News fraiches

Je viens de voir sur la page du boudoir écarlate que le tome 3 du livre perdu des sortilèges sortait le 15 octobre ENFIN. 

Je ne l'attendait plus je me disais que moi seule pourrais me faire une suite de cette histoire passionnante de sorcière, démon ... J'ai hâte de lire ce nouveau morceau. 

Le Noeud De La Sorciere (The Witch's Knot), the French translation of THE BOOK OF LIFE, coming 15 October 2014, from Calmann-Levy. "La fin très attendue de la trilogie best-seller de Deborah Harkness. Après avoir voyagé à travers le temps dans L’École de la nuit, le deuxième volet de la série enchanteresse de Deborah Harkness, Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter d’anciens ennemis et de nouveaux dangers. Dans le domaine ancestral des Clairmont à Sept-Tours, la sorcière et le vampire vont retrouver presque tous les protagonistes du Livre perdu des sortilèges – à une exception près. Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête et le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme. Des vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles.  Avec plus d’un million d’exemplaires vendus aux États-Unis, 120 000 exemplaires vendus en France et traduits dans 40 pays, Le Livre perdu des sortilèges et L’École de la nuit ont caracolé dans les listes de best-sellers et ont suscité des critiques dithyrambiques. Le Nœud de la sorcière apporte à cette série superbement écrite une fin qui ravira la légion de fans de Deborah Harkness." 

Le Noeud De La Sorciere (The Witch's Knot), the French translation of THE BOOK OF LIFE, coming 15 October 2014, from Calmann-Levy. "La fin très attendue de la trilogie best-seller de Deborah Harkness. Après avoir voyagé à travers le temps dans L’École de la nuit, le deuxième volet de la série enchanteresse de Deborah Harkness, Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter d’anciens ennemis et de nouveaux dangers. Dans le domaine ancestral des Clairmont à Sept-Tours, la sorcière et le vampire vont retrouver presque tous les protagonistes du Livre perdu des sortilèges – à une exception près. Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête et le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme. Des vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles. Avec plus d’un million d’exemplaires vendus aux États-Unis, 120 000 exemplaires vendus en France et traduits dans 40 pays, Le Livre perdu des sortilèges et L’École de la nuit ont caracolé dans les listes de best-sellers et ont suscité des critiques dithyrambiques. Le Nœud de la sorcière apporte à cette série superbement écrite une fin qui ravira la légion de fans de Deborah Harkness."

mercredi 9 juillet 2014

Je suis en retard en retard !! (sortie cinéma)

J'ai beaucoup de retard sur mes dernières sorties cinéma. Je suis donc allée voir:
X. Men days after futur past: 

Une fois de plus le rendez vous avec les X fut un vrai plaisir. Mais de tous les films de la série celui ci me laisse le plus perplexe. Comment gérer les changement lié à la destruction du projet "sentinelle" ?  J'ai aimé, j'ai pleuré mais ça c'est normal !! 
Bon visuel, bonne bande son bref Vivement la suite !!!

Maléfique:

Le dernier Disney. On sent que les studios qui produisent dessins animés et films, on comprit que les enfants d'aujourd'hui sont accompagnés d'enfants d'hier qui n'ont pas quitté le milieu. Maléfique c'est une vision différente de la Belle au bois dormant. Une vision noir, adulte d'un monde peu enclin à voir le petit peuple vivre en harmonie avec les Hommes. Un monde de violence et de sang. Mais au bout du compte la magie est et sera toujours présente.

J'attendais de voir le résultat et je n'ai pas été déçue. autour de moi, peu de monde a adhéré. Je suis ressortie du cinéma et je me suis dis enfin enfin M.Walt après 27 ans à me bassiner avec le prince charmant (que j'ai finalement trouvé) tu me dis que l'amour véritable peut être aussi celui d'une mère, d'une marraine ou d'une amie. Enfin tu admets que je n'ai pas besoin d'être sous le charme d'un prince pour aimer la vie. ON avait amorcé le changement avec des héroïnes comme Mulan qui s'affirmait comme élément moteur d'un groupe et sauvait la chine en prime !! Y a eue Rebelle mais j'ai pas aimé.
On avait retrouvé la magie des premiers instants avec la Reine des Neiges bref Disney me plait encore et toujours.

Jersey Boys: 

Le dernier Clint Eastwood est musique. On suit la naissance d'un  groupe issue d'une banlieue U.S dans les années 50. 
Biopic du groupe les Four seasons, on redécouvre des standards de la musique, qui parlent à vos oreilles mais dont vous ignoriez qui les avaient chanté ou écrit. 
C'est une histoire de mafia, de voix, de rédemption et de valeurs. 
J'ai aimé, j'ai chanté et j'ai dansé !! Dommage que la salle de cinéma n'est pas vibrée à la manière d'un rocky horror picture show, on aurait pu tous danser dans les travées.

Bonne séance à tous !!

Haruko


samedi 21 juin 2014

Le promeneur d'oiseau coup de coeur ciné

Magnifique promenade au cœur de la Chine et des générations.

Un grand père va renouer avec son fils et sa petite-fille grâce à un oiseau. Il est des querelles qui vous ronge l'esprit plus que le corps. Un grand-père décide de ramener son oiseau chanteur auprès de son épouse décédée.Il va dans son périple entrainer sa petite fille ultra connectée qui ne semble plus pouvoir apprécier les choses simples. Il va soigne son cœur qui saigne d'une querelle ancienne et renouer avec ce fils distant. Il va être le ciment pour cette famille moderne dont les liens se distendent ... 

Ce film est beau par les images mais aussi par les émotions. 

C'est un vrai coup de cœur que vous conseille si il passe encore !!


Bien à vous !!

Haruko

mardi 20 mai 2014

Bride stories Tome 6 Les 9 muses attention Spoiler !!!

Toujours ravie par les dessins de Kaoru Mori. C'est avec impatience que j'attends la sortie des Bride stories. 

Dans le tome 6, on est après la première attaque du clan Hargal qui souhaite récupérer Amir. Ce tome est plus centré sur la vie d'Amir et Karluk ainsi que sur la vie du clan Hargal. Faute d'avoir pu récupérer leur fille, ils se voient contraint à une association avec des membres éloignés de la famille. Ces derniers alliés aux russes, ne cherchent qu'une chose accroitre leurs terres et leurs richesses au détriment des liens et des vies en jeux. 
Au village Karluk tente de grandir et de s'imposer dans son rôle d'époux malgré les craintes d'Amir pour sa santé ... La vie suit son cours mais l'attaque armée des Hargal va bousculer l'équilibre et faire renaitre certains liens.

Dans le tome 6 ça castagne sévère. Mais il y a aussi des passages très tendres et mignons qui figurent le temps qui passe ... La finesse des traits offre toujours une dynamique magique aux dessins. Mention spéciale pour la grand-mère vous verrez pourquoi quand vous le lirez.

Pas besoin de préciser qu'une fois de plus j'ai adoré.  



Merci aux 9 muses pour ce prêt en avant première.

Bien à vous !!

Haruko 

lundi 12 mai 2014

cinéma's

Dernièrement j'ai vu : 

Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu ?

Comédie assez bien faite sur les préjugés, le racisme. Une famille bien catholique voit ses quatre filles quitter le nid et petit à petit se marier. Mais les gendres n'ont rien des gens idéaux Rachid avocat commis d'office à Bobigny, David cherche à monter une boite de Bio kasher et Chao banquier chinois d'origine. Le dernier espoir de faire un mariage traditionnel à l'église repose sur les épaules de la petite dernière. Elle rencontre Charles catholique mais Charles est ... chut sinon le film perd de son charme. 

Le film montre que le racisme primaire n'est pas que le fait de l'occidental blanc colonialiste. Les gendres ne peuvent pas se supporter entre eux et c'est l'arrivée de Charles qui va rapprocher pour ne pas dire souder les trois autres contre le petit nouveau qui remet en cause un équilibre familial bien fragile. 

Y a de bon moment, on rit beaucoup !!




Il était temps de richard Curtis.

Je l'ai loupé au cinéma et je le regrette vraiment parce qu'il est magnifique. Encore heureux pour moi le dvd est mon ami. 
C'est l'histoire d'un jeune homme qui à l'âge de 21 ans, est initié au secret de sa famille par son père (Bill Nighy). Les hommes de sa famille peuvent  voyager dans le temps. Pas remonter très loin mais suffisamment pour inverser le cours des choses et de la vie. Mais ce don à un prix on ne peut bousculer le cycle des naissances et des décès. 
C'est une fable magnifique sur la vie, les choix, les souvenirs et l'amour avec un A immense. Comme certains me connaissent par cœur vous vous doutez bien que j'ai pleuré.

Tim apprend par son père un incroyable secret: tous les hommes de la famille ont, depuis toujours, la faculté de voyager dans le temps. Tim ne peut pas changer le cours de l'histoire mais il peut changer se qui se passe  et ce qui s'est passé dans sa vie. Il décide d'utiliser ce don pour séduire la ravissante Mary mais l'apprentissage de ce don va va aussi créer des situations extravagantes et complètement loufoques. Malgré les incroyables avantages qu'il tire à pouvoir revivre son passé encore et encore, il réalise vite que le chemin du bonheur est semé d'embuches.


Si vous avez aimez Love actually, quatre mariages et un enterrement ou encore coup de foudre à Notting Hill vous aimerez je pense Il était temps.

Bien à vous !!

Haruko

mercredi 7 mai 2014

Voir le monde autrement ...

Goggles de Toyoda Tetsuya édité chez Ki-oon (et oui encore eux lol)


C'est un recueil de nouvelles, ayant pour fil rouge la vie. Ce sont des tranches de vie, plus ou moins heureuses. J'aime beaucoup ce genre de manga. Il se dégage de ces dessins beaucoup d'émotions. On est plongé dans la vie du Japon, dans la vie d'un quartier. Lieu où bonheurs et peines se mêlent. 

J'ai eue un coup de cœur pour la nouvelle qui raconte la rencontre entre Hiroko et Koichi. La petite fille est élevée par une mère violente et son père est absent. Elle est donc confiée à un ami de la famille qui héberge un jeune chômeur Koichi. Il sera le lien qui ramènera Hiroko à la réalité. 
J'ai ris avec l'histoire des dieux de la fortune et de la misère.

Cet ouvrage est primé et le président du jury Jiro Taniguchi ne tari pas d'éloges à son encontre.


Bien à vous !!

Haruko

jeudi 1 mai 2014

L'étranger des Carpates

L'étranger des Carpates chez Le castor Astral 

Récit de Karl von Wachsmann publié en 1844, soit bien avant les piliers de la littérature vampirique que sont Carmilla de J-S Le Fanu publiée en 1872 et le célébrissime Dracula de B.Stoker publié en 1897. 

A la lecture, on ne peut que souligner les similitudes entre L'étranger des Carpates et son successeur Dracula. Le château, la jeune fille fougueuse et vive aux amours contrariés, le brave qui combat le mal ... tous sont présent mais leurs noms ne sont pas Mina, Van Helsing ou Dracula. Il est clair que ce roman est le support au futur Dracula.

Pour ma part j'ai eue plus de facilité à lire L'étranger des Carpates que Dracula, que j'ai commencé mille et unes fois sans pour autant le terminer. C'est un des livres que j'ai acheté lors de ma razzia au Louvre.

Ce roman appartient à la littérature sentimentale fantastique qui verra son audience grimper en flèche un siècle 1/2 plus tard avec twilight. 
Dans l'introduction au Roman, on trouve une explication sur le fait qu'il soit peu connu. on a longtemps pensé à un plagiat de l’œuvre de Stoker, jusqu'à la découverte du manuscrit originel qui place l'écriture et la publication de L'étranger des Carpates bien avant Dracula.

Je pense que je vais lire après lui La morte amoureuse de Théophile Gauthier et le Vampire de Polidori qui constituent les fondements de la littérature de vampire.

 

Bien à vous !!

Haruko